L’enquête publique: c’est lundi

img_1863L’enquête publique dont nous avons obtenu l’ouverture après une longue procédure, commence enfin dès lundi 7 novembre. Ce sont les habitants du quartier, Campinois et Joinvillais, leurs amis et leur famille, qui détiennent les clés de l’avenir en venant apporter leur témoignage.

Renverser un ordre contraire au bon sens et au « bien-vivre » des citoyens, imposé par les textes et le refus de l’évidence, c’est donc possible. Bien entendu, la conclusion apportée à cette enquête appartient au seul Commissaire-Enquêteur. Mais c’est à vous de le convaincre.

Pour connaître l’ensemble du processus de rattachement à Joinville, tel qu’il est décrit par la loi, vous pouvez consulter « Joinville Mag » page 21 :

Les horaires de permanence du commissaire-Enquêteur sont les suivants:

 

Mairie de

Joinville-le-Pont

lundi 7 novembre 2016

samedi 12 novembre 2016

lundi 28 novembre 2016

9h à 12h

9h à 12h

14h à 17h

Salle du conseil municipal

point PIJ – RDC

Salle du conseil municipal

 

Mairie de

Champigny-sur-Marne

Jeudi 10 novembre 2016

Samedi 19 novembre 2016

Vendredi 25 novembre 216

14h à17h

9h à 12h

14h à 17h

mairie de Champigny-sur-Marne

RDC

Salle des commissions

N’oubliez pas que si vous ne pouvez pas vous rendre à une des permanences, vous pouvez adresser votre témoignage par mail à l’adresse suivante: pref-collectivite-locales@val-de-marne.gouv.fr ou par courrier:   Préfecture du Val de Marne DRCT/3 A l’attention de Manuel Guillamo 21/29 avenue du Général de Gaulle   94038 CRETEIL

Réunissons Polangis compte aujourd’hui 242 adhérents dont une partie de Joinvillais. Les adhérents se sont largement mobilisés pour prendre en charge les frais de l’enquête publique que nous pourrons assumer totalement.

La commune de Champigny sur Marne n’ayant pas accepté la décision du Tribunal, a fait appel. Ce recours ne met absolument pas en cause l’enquête et les conclusions, ni non plus les étapes ultérieures. Mais elle a contraint l’association a prendre un avocat pour défendre ses intérêts auprès de la cour d’appel. La mobilisation se poursuit donc et Réunissons Polangis continuera à faire face à ces nouveaux frais financiers.

Le Journal « Le Parisien » consacrera lundi 7 novembre un article à notre démarche, à l’occasion du début de l’enquête publique.

 

Laisser un commentaire