Message du Président

Je souhaite adresser à toutes et à tous un message personnel. D’abord un immense remerciement à tous les habitants pour avoir approuvé massivement une démarche qui était vouée à l’échec d’après tous les augures. Ils ont ainsi triomphé de toutes les embuches qui ont été placées en travers du chemin. Ils ont eu confiance en eux et su se dépasser, sans l’aide d’aucun parti.

Ensuite un grand merci à la mobilisation et au sang-froid de l’équipe de campagne. C’est grâce à la mobilisation et à l’enthousiasme de non professionnels que le résultat a pu être obtenu.

Je voudrais enfin rendre hommage à notre ami Olivier Avril, trop tôt parti brusquement l’an dernier. C’était un des piliers de notre démarche et sa présence dynamique et créative nous manque. Olivier, je te dédie cette victoire dont tu avais rêvé depuis le début.

Je n’oublie pas non plus le professionnalisme dont ont fait preuve les équipes de la Préfecture du Val de Marne qui ont su piloter cette élection dans un contexte qui ne leur était pas familier.

Pour ma part, j’ai entendu beaucoup  d’informations sur mon cas. Il y a quelques semaines, j’ai appris que j’étais mort !! Une des nombreuses fausses informations qui ont circulé dans le quartier. Ce qui est vrai, et que j’ avais annoncé, c’est que je suis parti depuis plusieurs mois en Bretagne, poursuivre une vie déjà bien remplie. Mais je n’ai pas abandonné le quartier. J’ai poursuivi mon implication et contribué au succès d’hier. Ce n’est  pas fini, mais j’ai compris la leçon que le succès passe par l’implication des habitants. On ne peut pas diriger, sans s’appuyer sur les idées de tous, sans les prendre en compte. J’appliquerai cela sans réserve dans l’avenir. Etre pragmatique et refuser toute idéologie. Travailler pour le bonheur et le bien vivre des citoyens, tel est le principe que j’appliquerai.

Pour finir, je récuse toute récupération politique de notre victoire. Je ne cautionne aucun tract ni aucune lettre de quelque parti que ce soit. Laissons la procédure se terminer, tout en rappelant que ce n’est pas le Conseil d’Etat qui décide, mais que la loi prévoit que c’est le Préfet qui propose la décision. J’en appelle à son ouverture d’esprit et je suis certain qu’il comprendra que les habitants se sont manifesté en faveur du rattachement à plusieurs reprises. C’est la 3ème démarche entreprise depuis 60 ans et pour celle-ci, leur volonté s’est manifestée 3 fois (pétition, enquête publique et scrutin démocratique).

Nous espérons que les étapes qui vont suivre se feront dans le meilleur esprit, dans la poursuite de la volonté exprimée des habitants et le plus rapidement possible.

Une victoire éclatante

La lumière a brillé au fond de la nuit. Les habitants du quartier de Polangis (encore Champigny pour quelques temps) ont exprimé leur point de vue. Il est sans contestation.

78% des habitants ont manifesté leur souhait  réunifier le quartier de Polangis, depuis si longtemps coupé en 2 parties très inégales et depuis si longtemps rattaché administrativement à Champigny sur Marne dont il est coupé géographiquement. Résultat obtenu malgré une campagne difficile, dans laquelle les fausses informations et les menaces ont été monnaie courante. C’est un résultat qui marque sans ambiguité le souhait de ces citoyens de choisir le mieux vivre au sein d’une commune qui est leur vraie commune de rattachement, Joinville le Pont. La commission de 15 membres qui vient d’être élue, va rendre un avis qui sera favorable à la réunification. Cet avis très important, va être transmis au Préfet du Val de Marne et il sera à prendre en compte, parmi d’autres avis, mais sans doute plus que d’autre avis. Car les habitants ont parlé avec leur coeur,  d’abord pour leurs enfants et les personnes âgées.

La suite de la procédure qui pourra être poursuivie rapidement, concerne les demandes d’avis des Conseils municipaux des 2 commune concernée Champigny et Joinville, ainsi que du Conseil Départemental. A la prononciation du résultat du scrutin, le Maire de Champigny, Christian Fautré, n’a pas caché que la majorité municipale voterait contre le projet citoyen de rattachement. Nous n’avons aucun mot d’ordre à donner pour les autres votes. Bien entendu, Joinville est totalement libre de son choix. Mais elle ne peut ignorer l’immense souhait des habitants de la rejoindre.

Pour la suite, les décisions relatives à la modification des limites territoriales des communes  est prononcée par arrêté du représentant de l’Etat dans le département. (art. L 2112-5 du Code Général des Collectivités Territoriales). Toutefois, un décret en Conseil d’Etat, sur la proposition du ministre de l’intérieur, est requis lorsque la modification territoriale projetée a pour effet de porter atteinte aux limites cantonales.

Dans notre cas, la décision du Préfet doit être validée par le Ministre de l’intérieur et publiée sous forme de décret par le Conseil d’Etat.

Nous faisons totalement confiance au Préfet pour prendre en compte le résultat de l’enquête publique qu’il a ordonnée et qui est favorable au rattachement, ainsi  que le souhait massif des habitants.

Edition spéciale Elections du 27 Mai Lettre n°7

Jours tranquilles à Polangis

Les habitants de Polangis/Champigny ont été délaissés pendant des années par l’échelon central. Loin des yeux, loin du cœur. C’est vrai qu’il y a encore 5 ans, certains élus ne savaient même pas qu’une toute petite partie de Polangis était rattachée à Champigny. Mais cet éloignement pose des problèmes quotidiens à toutes et à tous:

  • Les personnes âgées et les familles qui sont contraintes de parcourir de longs trajets pour leurs démarches administratives ou accomplir leur devoir électoral.
  • La sécurité est également très importante pour tous. Les cambriolages et les trafics se multiplient dans notre quartier et la proximité d’un commissariat (Nogent) ainsi qu’une Police Municipale (celle de Joinville) serait rassurante.
  • C’est aussi vrai pour les équipement et les services généraux. L’exemple de l’assainissement est emblématique. Malgré les demandes réitérées des habitants depuis des années, très peu a été fait. Et après avoir obligé les habitants à installer un dispositif d’assainissement individuel coûteux, la commune leur demande maintenant de l’enlever à leurs frais ! Mais parlons de l’entretien de la voirie qui est à l’abandon, les trottoirs sont défoncés, La semaine dernière, une femme a été emmenée aux urgences après avoir chuté sur le sol du fait des trottoirs dans un état lamentable.

  

 

Mais tous les habitants ne sont pas logés à la même enseigne. Certains, peu nombreux, ont des beaux trottoirs refaits et un assainissement collectif aux normes:

 

 

 

 

  • la fibre optique qui est à 50m de notre quartier et que la commune de Champigny ne prévoit pas pour nous…… (du fait des opérateurs dit-elle comme excuse, alors que toutes les communes qui l’ont souhaité, l’ont eu)

 

  • Les habitants de Polangis (petite partie campinoise) souhaitent naturellement participer avec leurs concitoyens Polangeois Joinvillais à une vraie vie de quartier au sein d’une seule et même commune, Joinville, et reconstituer l’unité de ce quartier qui a été coupé artificiellement par des décisions administratives qui ne tenaient pas compte de l’intérêt et du bien vivre des habitants et de leur situation géographique totalement enclavée.

Alors, pour changer cette situation administrative absurde et contraignante  le dimanche 27 Mai prochain votez sans hésiter pour la liste Réunissons Polangis à votre Bureau de vote habituel Gymnase Maurice Baquet 7 rue Maurice Baquet à Champigny de 8h00 à 18h00

Le CHANGEMENT c’est Dimanche 27

Elections du 27 Mai Lettre N° 6

Combien le passage à Joinville va t-il vraiment coûter aux habitants ?

La liste d’opposition fait circuler dans le quartier des informations soit incomplètes, soit erronées, soit même fausses. Craignant de perdre cette élection essentielle pour les habitants, elle essaye de leur faire peur en annonçant des surcoûts importants ou des complications qui pourraient décourager les personnes qui hésitent. Prenons les questions dans l’ordre:

  • Les impôts locaux. Il faut se placer en 2020, date probable de réunification du quartier de Polangis. A ce moment la taxe d’habitation sera sur le point de disparaître sauf pour les résidences secondaires. Resteront les impôts fonciers, dont on nous annonce qu’ils pourraient augmenter pour compenser la disparition de la taxe d’habitation. Champigny sur Marne a pris les devants, en augmentant les impôts fonciers de 3,16% en 2018, alors que Joinville restait inchangé. Par ailleurs il faut ajouter à la taxe foncière, la taxe pour les ordures ménagères et celle de Champigny est beaucoup plus élevée qu’à Joinville. C’est bien entendu la somme des 2 qu’il faut prendre en compte. Ensuite, les simulations montrent qu’il y a autant de cas particuliers que de situations individuelles. Le différentiel est très faible et joue dans les 2 sens. Le choix, en demandant le rattachement à Joinville, est donc payer autant pour un meilleur service. Pour ce qui sera de la situation fiscale locale à partir de 2021, nous ne sommes pas en mesure de prédire l’avenir, mais il est fort possible qu’à Champigny les propriétaires, devenus les seuls contributeurs fiscaux, aient plus à craindre qu’à Joinville

 

  • Tous les propriétaires devront-ils repasser chez le notaire pour changer leur titre de propriété ? Non, absolument pas. Faire peur aux habitants en faisant circuler de telles informations est inquiétant. Non, en aucun cas non. Lors d’une mutation ultérieure, le notaire prendra en compte la situation à l’origine sur le titre de propriété et apportera les modifications nécessaires sans que cela soit un coût supplémentaire pour un vendeur ou des héritiers. Avant cette éventuelle situation, il n’y a rien à faire de particulier. Cette situation s’est déjà rencontrée du fait des changements de limites communales réalisées par accord entre les 2 communes il ya quelques décennies et elle se rencontrera encore.

 

  • Les « papiers ». Il y aura bien sûr des tiers à aviser d’un changement d’adresse suivant les situations personnelles: Employeur, Caisses de Retraite, Banque, Sécurité sociale, Mutuelle, Assurances, Opérateurs de téléphonie fixe ou mobile et internet, Abonnements…Le changement d’adresse sur la carte d’identité ou le passeport n’est pas obligatoire, jusqu’au renouvellement, et le Permis de conduire non plus. Par contre, pour la Carte grise, c’est obligatoire et gratuit. Lors du passage à Joinville, Réunissons Polangis s’engage à mettre à disposition de tous les habitants une cellule de conseil pour les aider dans leurs démarches. Pour la distribution du courrier, l’affectation de l’ensemble du quartier de Polangis se fait au Bureau de Poste central de Champigny et les facteurs connaissent les personnes et les lieux. Selon la Poste, consultée, la distribution ne posera pas de problème.

Alors, pour changer cette situation administrative absurde et contraignante  le dimanche 27 Mai prochain votez sans hésiter pour la liste Réunissons Polangis à votre Bureau de vote habituel Gymnase Maurice Baquet 7 rue Maurice Baquet à Champigny de 8h00 à 18h00

Le CHANGEMENT c’est Dimanche 27

 

Edition spéciale Elections du 27 Mai Lettre n°5

Nous pensons d’abord à nos jeunes

L’éducation et la formation de nos jeunes sont une part importante de l’avenir de notre pays, car il vont participer à sa construction.

Des plus petits aux plus grands, nos enfants du quartier de Polangis campinois ne sont pas bien traités. Nos détracteurs affirment depuis longtemps que tout va bien et que les parents des enfants habitant notre quartier ne sont pas de bonne foi. Hélas la réalité est un peu plus difficile.

 

  • D’abord les enfants. Pour les moins de 3 ans, l’accès aux crèches de Joinville est refusé. Pour les écoles maternelles et primaires, la situation actuelle est difficile à vivre pour eux comme pour leurs parents. Joinville a passé des accords avec plusieurs communes, dont Champigny.Mais la mise en œuvre de cet accord est  très longue et parsemée d’embûches. Il faut d’abord faire une demande à la mairie de Champigny qui est en moyenne longue à être traitée. Muni du document de la réponse il faut faire une seconde demande à la Mairie de Joinville-le-Pont qui doit ensuite consulter les directeurs (-trices) des écoles concernées pour demander leur accord qui est fonction des places disponibles. Le stress des parents est compréhensible et cet accord ne résout rien pour l’avenir, car de plus en plus de familles avec des enfants s’installent dans notre quartier et l’avenir reste ainsi incertain.Bien entendu, pour tout ce qui cantines et activités périscolaires, le tarif est un tarif extérieur, beaucoup plus élevé.
  • Puis les ados: pour le Collège refus total. Ni aujourd’hui, ni demain. Nous avons évoqué ce sujet lors d’un entretien il ya quelques années avec l’ancien maire de Champigny qui nous avait reçu et écouté avec politesse et attention. Nous avons fait également une demande de révision de la carte scolaire au Président du Conseil  Départemental du Val de Marne, co-responsable de ce sujet avec le rectorat. Rien n’a été fait et ne le sera, même si de façon opportune, Jeannick Le Lagadec, Conseillère Départementale de Champigny, annonce qu’il serait maintenant utile de l’envisager.
  • L’accès à la culture à proximité: c’est possible aujourd’hui en payant beaucoup plus cher à Joinville-le-Pont. Ce ne sera sans doute plus le cas: l’École de Musique, la danse et le théâtre seront sans aucun doute bientôt réservés aux Joinvillais, comme c’est le cas dans plusieurs communes limitrophes. En effet, le coût de ces activités pour une commune est environ 5 fois plus élevé que la cotisation payée par les parents. Et même en payant plus cher, la commune doit verser un complément. Cette démarche de limitation aux seuls habitants de la commune est donc logique au moment où celles-ci reçoivent moins de subventions de l’Etat et cherchent par tous les moyens à réduire leurs frais de fonctionnement.

Alors, nous comprenons très bien, même si nous ne le cautionnons en aucun cas, que de nombreux parents utilisent depuis de nombreuses années des adresses de complaisance pour domicilier leurs enfants à Joinville (parents ou  amis). C’est aussi un grand stress car Joinville-le-Pont peut opérer des contrôles et exclure du jour au lendemain les jeunes ainsi repérés.

Quelle tristesse pour les habitants et quel aveuglement  pour ceux qui disent que tout est résolu et qu’il n’y a pas de problème.

D’ailleurs le Commissaire Enquêteur avait dans ses conclusions de l’enquête publique résumé la question en ces termes:

  • simplifie l’accès aux établissements scolaires ;
  • réduit les coûts additionnels des familles Polangeoise du fait de la distance et de l’utilisation des équipements publics joinvillais ;

Alors, pour changer cette situation administrative absurde et contraignante  le dimanche 27 Mai prochain votez sans hésiter pour la liste Réunissons Polangis à votre Bureau de vote habituel Gymnase Maurice Baquet 7 rue Maurice Baquet à Champigny de 8h00à 18h00

Edition spéciale élection du 27 Mai Lettre n°4

Une campagne qui se déroule plutôt bien

C’est sous un soleil printanier que l’équipe de campagne de Réunissons Polangis a installé 2 stands pour dialoguer avec les habitants. Tout s’est plutôt bien passé même si la liste d’opposition avait eu la même idée que nous et a essayé vainement de créer un débat exacerbé.

Des réponses complètes et pertinentes ont pu être apportées aux questions des habitants dans la perspective du passage du quartier à Joinville. Certains d’entre eux ont des craintes, notamment créées par des informations erronées diffusées par la liste d’opposition.

On peut citer notamment la soi-disant volonté du maire de Joinville de percer un passage pour un accès au Parc du Tremblay. C’est totalement faux. Il n’a en aucun cas ce projet qui est une étude menée par le Conseil Départemental. La réunification du quartier de Polangis n’entraînera donc pas une telle réalisation.

On peut également mentionner le coût exorbitant que le passage à Joinville entraînerait (impôts, papiers à refaire). Ce n’est pas du tout exact et nous répondrons dans le détail à ces affirmations erronées.

Bref, au-delà  de quelques points non convaincants, le programme de « Sauvons Polangis » ou « Maintenir Polangis à Champigny » (alors qu’il est à 85% déjà à Joinville le Pont), est « pourquoi changer puisque tout va bien depuis si longtemps ». Bref, c’est un programme de conservateurs dont on peut penser qu’il est développé par des personnes qui ont intérêt à ne rien bouger. Tant pis pour ceux qui en subissent les inconvénients depuis si longtemps, il ne sont pas élus à la mairie de Champigny ou ils ne sont pas dirigeants d’associations financées par cette même mairie.

Cette position, qui n’est pas dans l’intérêt des habitants, mais dans celui bien compris de quelques uns, n’empêchera pas, bien au contraire, les habitants campinois du quartier de Polangis d’élire une commission consultative qui donnera un avis favorable et sans ambiguïté, au rattachement à Joinville le Pont.

Merci à toutes et à tous de votre soutien et venez voter en masse pour la liste de Réunissons Polangis le 27 Mai prochain

 

 

Edition spéciale du 27 Mai Lettre N°3

L’enquête publique est-elle vraiment favorable au rattachement à Joinville ?

La liste d’opposition à la réunification qui s’est appelée « Sauvons Polangis » puis « Maintenir Polangis à Champigny », n’avait pas compris que 85% du territoire de Polangis se situait déjà à Joinville. Il est fort à parier que les Joinvillais soient surpris qu’on ait besoin qu’on sauve leur commune.

Cette liste d’opposition à « Réunissons Polangis » vient de distribuer dans le quartier un tract qui aborde plusieurs points et notamment l’enquête publique en publiant des informations inexactes et invérifiables. Dans quel but ? Nous ne chercherons pas lequel, nous nous contenterons de rétablir la vérité incontestable.

Il nous paraît essentiel de rappeler que cette enquête publique a été ordonnée par la Préfecture dans le cadre de l’article L 2112-2 du Code Général des Collectivités Territoriales  https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000031373511&cidTexte=LEGITEXT000006070633&dateTexte=20180517&fastPos=1&fastReqId=559452122&oldAction=rechCodeArticle

L’enquête publique s’est donc déroulée dans un cadre parfaitement légal. La Préfecture du Val de Marne a nommé un Commissaire Enquêteur en le choisissant dans une liste de personnes habilitées par le Tribunal Administratif. Celui qui a été choisi est quelqu’un d’expérimenté qui a pratiqué et continue à pratiquer ce type d’enquête.

Toute personne, habitant ou non le quartier, pouvait donner un avis soit lors de permanences qui se tenaient à la mairie de Champigny ou à celle de Joinville, soit par mail, soit par courrier, soit sur le registre qui était mis à disposition pendant tout le temps de l’enquête dans les 2 mairies. A noter qu’il y a eu beaucoup plus d’observations déposées ou transmises à Joinville qu’à Champigny.

La publicité sur l’enquête publique a été faite dans les règles prévues par les arrêtés préfectoraux (par affiche et publication dans les journaux).

Sur la base des observations transmises par les habitants et sur celle de ses propres relevés, le Commissaire Enquêteur a réalisé un rapport qui a été publié fin décembre 2016.

Pendant et après l’enquête publique, aucune contestation n’a été faite sur la régularité de la procédure qui a été totalement respectée. Cette enquête est donc légalement incontestable. La remettre en cause, c’est attaquer la façon dont elle a été conduite et s’en prendre aux services de l’Etat qui ont accompli leur travail dans des conditions parfaites.

Parlons chiffres: 

La réalité est simple et claire. Il y a eu 177 observations traitant de 10 thèmes différents. 87% d’entre elles sont favorables au rattachement du quartier de Polangis Campinois à la commune de Joinville.

Le commentaire du Commissaire Enquêteur à la fin de l’enquête a été de constater qu’il avait rarement vu une telle mobilisation pour une enquête publique.

Le tract de la liste d’opposition n’inscrit que 81 observations ! Incompréhensible. Nous présentons ci-dessous le tableau officiel de l’Enquête Publique:

Par exemple, dans le détail, pour le thème le plus abordé par les témoignages, celui des écoles, la liste d’opposition n’en compte que 15%, pour  le thème des services publics seulement 13% et pour celui des équipements publics 12%.

Si vous avez besoin de compléter votre information sur l’enquête publique, vous pouvez la consulter dans son intégralité en cliquant simplement sur le lien ci- après: http://www.val-de-marne.gouv.fr/content/download/10694/81707/file/Rapport%20Polangis.pdf

Vous pourrez ainsi constater que tout ce que nous avons écrit est exact. L’enquête publique est vraiment favorable au rattachement à Joinville, les conclusions du Commissaire Enquêteur sont sans équivoque.

Merci à toutes et à tous de votre soutien et venez voter en masse pour la liste de Réunissons Polangis le 27 Mai prochain

Edition spéciale élections du 27 Mai Lettre n° 2

« Il ne savaient pas que c’étaient impossible, c’est pour cela qu’ils l’ont fait et finalement réussi » (Winston Churchill)

Ce pourrait être notre devise, car peu de personnes, il y a 6 ans, pensaient que nous irions si loin. Depuis, ils nous ont rejoint. Les obstacles ont été nombreux, mais nous les avons tous surmontés. Bien entendu, nous sommes confiants dans le résultat de la prochaine élection du 27 Mai.

Mais depuis quelques temps, un nouveau tournant se dessine, que nous ne comprenons pas forcément. Notre démarche citoyenne est invitée à se rendre sur le champ de bataille politique pour laquelle elle n’est statutairement pas destiné et qui ne fait pas partie de son ADN.

Dès le 5 Mars, le Maire de Champigny a fait distribuer un tract présentant notre démarche comme inutile et appelait les habitants à se mobiliser en se portant candidats pour essayer de maintenir notre quartier dans sa situation actuelle.

Le 15 avril, le nouveau maire de Champigny a organisé au cœur du quartier, une réunion publique au cours de laquelle il a demandé explicitement aux habitants de refuser le rattachement à Joinville et la réunification du quartier de Polangis.

Rappelons que dans ces 2 cas la campagne électorale n’était officiellement pas ouverte.

Maintenant c’est un courrier du Président du Conseil Départemental qui vante les mérites des futurs projets de Champigny et qui conclut par cette phrase: « Rester à Champigny, c’est aussi mieux profiter de cette nouvelle centralité ». C’est donc de nouveau une intervention du monde politique pour tenter d’empêcher notre succès.

Nos statuts nous interdisent de faire de la politique. Nous n’en ferons donc pas. Nous continuerons à défendre l’intérêt des habitants du quartier avec des arguments qui les concernent et touchent leur vie quotidienne.

Nous avons répété à de nombreuses reprises que notre action n’était en aucun cas tourné contre la ville de Champigny, une des plus importantes du département du Val de Marne et qui a effectivement beaucoup de projets pour ses habitants. Même si cette commune a, à plusieurs reprises, tenté sans succès de bloquer notre démarche devant les tribunaux.

Notre démarche et uniquement concentrée sur le bien vivre des habitants de notre quartier dont la plupart se considèrent plus comme Joinvillais que comme Campinois.

Nous comprenons très bien qu’une commune ne laisse pas partir 1% de ses habitants sans déception et sans regrets. Mais il ne s’agit pas ici de discuter sur la possession ou non d’un territoire, artificiellement tracé, mais du bien être des habitants, de leur bonheur quotidien.

Nous espérons qu’après le résultat de ce scrutin, la commune de Champigny se rendra compte de la détermination des habitants et finalement acceptera cette démarche et ne s’y opposera plus.

Ce sera la preuve de son sens de la gestion politique au sens étymologique du mot: « la bonne gestion des affaires de la cité en ayant pour objectif le bonheur des habitants ».

 

Edition spéciale élection du 27 Mai – Lettre n°1

La campagne électorale pour l’élection  d’une commissions d’habitants du quartier de Polangis de Champigny,  s’ouvre aujourd’hui 14 Mai 2018. Cette élection va donner  aux habitants du quartier l’opportunité de s’exprimer dans un cadre totalement légal et qui constitue une « première en France ».

Il ya d’abord eu la pétition en 2013 puis en 2014 qui a réuni près de 50% des habitants qui souhaitaient que le quartier de Polangis (Joinville 85% – Champigny 15%) soit enfin réunifié au sein de la seule commune de Joinville-le-Pont, comme cela aurait dû l’être il y a plus de 100 ans.

Il y a ensuite eu l’enquête publique qui a largement confirmé l’aspiration de la majorité des habitants d’être unis dans un seul quartier de Polangis en publiant un avis favorable à cette réunification.

Maintenant, c’est la possibilité de poursuivre la démarche en élisant une commission composée majoritairement de candidats représentant l’association Réunissons Polangis. C’est le 27 Mai qui sera la dernière opportunité donnée aux habitants de s’exprimer publiquement pour l’unité du quartier de Polangis.

Vous devez vous mobiliser et convaincre votre famille, vos voisins et amis de soutenir notre démarche. Réunissons Polangis, association qui compte 257 adhérents actifs, compte sur vous et votre suffrage. L’objectif en vaut la peine.

Le 27 Mai, venez voter en masse pour la liste de l’avenir du quartier : Réunissons Polangis         Gymnase Maurice Baquet .

Nous publierons au cours des prochains jours d’autres informations.

Marc JAMET

Président de Réunissons Polangis

L’Assemblée Générale annuelle de Réunissons Polangis vient de se tenir

 

Le Vendredi 13 Avril s’est tenue l’Assemblée Générale Statutaire de l’association Réunissons Polangis. Plus de 100 personnes étaient présentes ou représentées. Le Président fondateur, Marc Jamet, a tenu à donner quelques précisions sur son implication dans la démarche de rattachement à Joinville-le-Pont, malgré son déménagement pour retrouver ses racines en Bretagne en 2017. C’est, dit-il, malgré la durée de la procédure, la fidélité à ses engagements vis à vis des habitants du quartier et en particulier les enfants et les personnes âgées.

Il indique que l’Assemblée Générale n’est pas une réunion publique, qu’elle est réservée aux seuls adhérents et qu’elle se tient dans un lieu privé. Il précise que l’association respecte l’échéancier électoral de la Préfecture, qui pilote l’élection du 27 Mai, et que la campagne électorale ne sera ouverte que du 14 au 26 Mai

Il rappelle que la démarche a été lancée en 2012 et que cela fait bientôt 6 ans que les habitants se mobilisent pour réparer un découpage administratif artificiel. Depuis ce moment, cela a été une suite de succès. Il espère que le scrutin du 27 Mai sera dans cette continuité.

Il présente ensuite les activités 2017, avec notamment la publication des conclusions favorables de l’enquête publique http://www.val-de-marne.gouv.fr/content/download/10694/81707/file/Rapport%20Polangis.pdf  et le jugement de la cour administrative d’appel qui a jugé le recours de la ville de Champigny irrecevable et l’a condamné à verser 1500 € à l’association.

Le Trésorier présente ensuite les comptes de l’association. Les finances ont été fortement mises à contribution du fait de l’appel de Champigny et des frais liés à l’enquête publique. Néanmoins les adhérents se sont mobilisés, ce qui a permis à l’association de tenir. Sur ce point, le Président rappelle que la commune de Champigny n’a toujours pas versé l’indemnité due à Réunissons Polangis, bien que la demande en ait été faite. Il indique qu’une relance sera effectuée prochainement.

Le Conseil d’Administration est désormais composé comme suit:

  • Président Marc Jamet
  • Vice-Président Pascal Doublier
  • Trésorier Thomas Lebreton
  • Secrétaire Pura Pénichet
  • Administrateurs France Lamiscarre – Romain Maczkowski -Jean-Luc Michel – René Ragheboom – Christian Touzet – Céline Dumortier

L’Assemblée Générale approuve successivement tous ces points.

Le Président et plusieurs administrateurs abordent ensuite l’élection du 27 Mai et son mode de déroulement qui est basé sur le principe d’une élection municipale d’une commune de moins de 1000 habitants. Une liste de 15 personnes a été déterminée en choisissant les candidat(e)s en fonction des critères prévus par l’arrêté préfectoral  2018 -343   http://www.val-de-marne.gouv.fr/content/download/13029/94956/file/Arrêté%20convoc%20électeurs.pdf Les 15 personnes se présentent et l’Assemblée Générale approuve ces choix. Un nouvel arrêté préfectoral va paraître prochainement et qui va notamment préciser les modalités de dépôt des candidatures.

Le Président présente ensuite un argumentaire complet destiné aux seuls adhérents et qui pourra être utilisé uniquement après le 14 Mai. De nombreuses questions  sont posées par les adhérents ainsi que des suggestions proposées.

Les participants se quittent en partageant le « pot de l’amitié ».